Logo Angoustrine Villeneuve Les Escaldes
Rechercher : 
ACTUALITÉ:

Siaepa

Envoyer à un ami
EAU POTABLE ET CHLORATION

Une eau est dite potable quand elle satisfait à un certain nombre de caractéristiques la rendant propre à la consommation humaine, donc de répondre aux normes édictées au niveau européen.

Par exemple, les paramètres pouvant être réglementés sont :

*la qualité organoleptique (couleur, turbidité, odeur, saveur…)

* certains paramètres physico-chimiques naturels (température, pH, chlorures, sulfates…)

*des substances dites indésirables (nitrates, nitrites, pesticides…)

*des substances toxiques (arsenic, cadmium, plomb, hydrocarbures…)

*des paramètres microbiologiques (l’eau ne doit pas contenir d’organismes pathogènes dont coliformes fécaux, Escherichia-coli, entérocoques…)

L’eau est vectrice de nombreux parasites, bactéries ou virus. Il faut prendre de nombreuses précautions avant de distribuer et de consommer de l’eau. La distribution et la consommation sont soumises à de nombreux contrôles.

Un contrôle officiel, ponctuel, qui relève de la compétence des pouvoirs publics (ARS : Agence Régionale de Santé). Il s’agit là d‘un contrôle réglementaire fondamental, qui porte sur l’ensemble du système de distribution (captage, réservoirs, robinets des particuliers, piscines, camping…)

Les échantillons d’eau prélevés aux différents points de contrôle sont analysés par des laboratoires agréés par le ministère chargé de la Santé. La nature et la fréquence en sont fixées par l’ARS. Les résultats doivent correspondre aux normes requises par la réglementation.

Si les taux constatés sont au-dessus de ces normes et ceci de manière significative, alors une interdiction de consommation de l’eau est émise sur proposition de l’ARS par les services de l’état.

C’est la raison pour laquelle le SIAEPA la Solane avait été mis en demeure de ne plus distribuer de l’eau si celle-ci n’était pas chlorée.

Le syndicat a donc dû mettre en place une chloration sur l’ensemble des bassins desservant les trois communes dont il a la charge. Ce qui se traduit au robinet, pour les consommateurs que nous sommes, par une odeur et une saveur pas très agréables j’en conviens et croyez que j’en suis le premier désolé. Mais force est à la loi et donc nous sommes dans l’obligation d’en subir les conséquences.

Nous avons profité de l’installation de la chloration des réservoirs pour mettre en place la télégestion de tous les bassins. Nous pouvons donc stocker et gérer les informations relatives à la distribution du chlore ainsi que les différents paramètres permettant de suivre les débits d’eau et ainsi être en mesure de détecter des anomalies ou des fuites sur l’ensemble du réseau d’eau potable distribuée par le syndicat.

Une petite astuce pour éviter les désagréments de l’eau chlorée, mettez l’eau dans des carafes ou des bouteilles en verre non bouchées quelques heures au réfrigérateur et vous n’aurez plus cette odeur et cette saveur de chlore.

 

Le président du SIAEPA 
Pa
ul SIOURAC

 



Renseignements

Contact : Mme Bey Myriam

Tel : 04.68.30.88.96